Dits de Femmes

Les comédiennes du Cercle Molière entraînent le public dans une sarabande parfois iconoclaste à travers des textes de femmes d’hier et d’aujourd’hui. Cocasses ou émouvantes, elles le feront passer du rire aux larmes en étant tour à tour musiciennes, chanteuses, comédiennes et diseuses. A côté d’auteurs connues, elles souhaitent faire sortir de l’oubli des noms de femmes, injustement délaissées par la postérité. Leur spectacle a le ton d’un café-théâtre poétique plein de charme, de tendresse et de drôlerie.

Le mot du metteur en scène

Dits de femmes : Spectacle féministe ? Je ne sais pas et cela n’était pas mon propos en le concevant. Spectacle féminin ? Certes ! puisque composé exclusivement de textes écrits par des femmes eu fil des siècles, puisque interprété exclusivement par des femmes qui y ont travaillé dans l’entente et la bonne humeur !

Hé oui ! Les femmes ont écrit, peut-être moins que les hommes (surtout entre la Renaissance et la fin du XIXème siècle), mais bien plus qu’on ne le croit généralement. Elles l’ont fait avec talent et originalité, souvent loin des modes et des snobismes.

Et si le poète est celui qui trouve les mots pour dire les choses de la vie, les femmes sont bien des poètes à part entière. Quel dilemme pour faire un choix parmi elles et leurs textes, et quel déchirement que d’en laisser « encore » de côté.

Mais le spectacle a ses exigences de rythme, de cohérence, de… durée, et ce que le Cercle Molière propose ici est avant tout un divertissement, plus proche du café-théâtre que du récital poétique traditionnel avec la mise en scène des textes et le mélange des genres. Louise Labé y côtoie la chansonnière Anne-Marie Carrière et Françoise Dorin y voisine avec Marie Noël. L’on y passe sans cesse du rire à l’émotion et l’on traverse allègrement les siècles, les époques, les styles, dans le seul souci de partager avec le public le plaisir des mots et la grâce des sentiments.

Denise Costanzo, metteur en scène